La flotte de l’aéroclub est, comme tous les avions volant sous le pavillon français, entretenue selon des normes édictées par la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC).

Plusieurs formes d’organisation sont proposées par la DGAC. Depuis 1997, le club s’est doté d’une structure reconnue, baptisé Unité d’Entretien Agréée (UEA). C’est la forme la plus simple proposée par l’administration.

Le principe de fonctionnement est simple. Le responsable technique de l’UEA est garant de l’application des règles qui régissent l’entretien des avions placés sous sa responsabilité. L’unité travaille sous un ensemble de règles approuvé par la DGAC. Parmi ces règles, on trouve les programmes d’entretien.

Ces programmes listent l’ensemble des opérations élémentaires de contrôle ou de vérification  à réaliser à tel ou tel moment de la vie d’un avion. Les activités élémentaires sont regroupées au sein d’ensembles appelés « visite ». On trouvera ainsi des visites dites de 50, 100, 1000 ou 2000 heures ou encore des visites dites de 2 ou 4 ans.

Chaque visite fait l’objet d’un compte rendu qui permettrait, si le besoin s’en faisait sentir de dérouler la vie de l’avion sous l’aspect entretien.

Révision 1000h du F-GIBX

Le club possédant 3 avions, nous nous sommes dotés de la totalité des documents nécessaires à la réalisation de la maintenance (notices des constructeurs, schémas d’ensembles mécaniques ou électriques…) Le choix de la flotte n’a pas été fait sans tenir compte de l’aspect mécanique. Les trois avions sont du même constructeur ce qui limite le nombre de pièces détachées en magasin.

L’activité du club, dans le domaine de la maintenance, est continue sur l’année. 3 mécaniciens bénévoles en assurent le suivi. L’équipe réalise environ 40 visites par an ce qui correspond à environ 700 heures de mécanique annuelles.

Cette organisation permet d’optimiser les coûts et la disponibilité de la flotte.